Transexualité : mode d’emploi

Qu’y a-t-il de commun entre ces 3 types de transexualité : pré-op, post-op et non-op ? Pour ma part, je dois avouer que j’ai un faible pour les transsexuelles non-op. Je l’avoue, cela retourne du fantasme et je dois dire que je ne m’en lasse pas. Comme me l’avais joliment suggéré une amie, une trans peut te faire tout ce qu’une femme peut faire et bien plus. Et je dois dire qu’elle a su me convaincre par la suite. Mais revenons à notre sujet principal, quelle est la différence entre tous ces termes?

Disons par exemple que vous êtes un homme et que vous souhaitez rencontrer un transsexuelle, mais vous ne savez rien de ce que j’ai mentionné jusqu’à maintenant. Vous ne voulez pas commettre un impair lors votre première rencontre n’est pas? Il serait dommage de vous retrouver au lit avec un vieux trav au lieu de la superbe trans dont vous aviez toujours rêvé… Et a la fois si dans une discussion vous ne savez pas de quoi elle parle, vous aurez l’air bête, et vous raterez peut être votre coup. Pas de panique, nous allons tout vous expliquer.

transexualité

La transexualité se vit sous 3 formes bien distinctes : pré-op, post-op et non op. A vous de choisir celle qui vous convient.

 

Changement de sexe et féminisation

Lorsque j’ai commencé à rencontrer des trans, je ne connaissais même pas les termes employé dans « le milieu ». Je ne savais même pas qu’il pouvait y avoir différents types de transgenre. Et puis il faut dire que Wikipédia ne nous aide pas non plus.

Si vous surfez sur des sites de rencontres, vous avez surement du voir ce genre d’informations: post-op ou pré-op. Dans le premier cas, Madame n’a plus rien et dans le second il y a encore de quoi s’amuser. Mais ce n’est pas pour autant que madame n’est plus joueuse dans le premier cas. Cela dépend vraiment des goûts de chacun, mais voici un bref aperçu de ce que vous pourrez trouver sur les sites de rencontres spécialisés.

D’ailleurs, voici un site de rencontre que je vous recommande chaudement de tester: www.rencontreunetrans.com, il parait qu’on y fait de belles rencontres que ce soit pour une nuit ou pour du sérieux.

 

Pré-op, post-op, non-op : que choisir ?

Transsexuelles Pre-op

Dans le cas d’une transsexuelle pré-op nous nous trouvons en présence d’une personne qui n’est pas opéré mais qui l’envisage à moyen ou à court terme. En France, les étapes pour subir un changement de sexe sont parfois longues et fatigantes. Certains transex vont donc le faire à l’étranger ou les autorités sont moins regardantes et les délais beaucoup plus courts. La majorité des annonces que vous trouverez sur les sites d’annonces de transexuels, seront des trans pre-op, car beaucoup plus courant. Certains préfèrent rester comme ça, d’autres attendent.

Et puis l’opération en elle-même n’est pas sans danger. Perte de sensibilité voir perte de l’usage des membres inférieurs dans les cas les plus graves.

Transsexuelles post-op

Là vous l’aurez compris, le bistouri est passé par là et il ne reste plus rien à Madame de masculin. L’opération consiste à ôter les testicules et le pénis et créer un vagin artificiel. Pour avoir côtoyer quelques amies transsexuelles ayant passé sur la table d’opération, je peux vous dire que les lendemains sont loin d’être enviables.

Coucher avec une trans opéré est vraiment une expérience étrange. Je ne dirais pas que je les préfère à une vraie femme mais on est pas loin de la vérité. On a les mêmes sensations, mais il y a malgré tout quelque chose de différent, je ne saurais dire quoi exactement. Bref, je vous invite à essayer par vous-même, vous m’en direz des nouvelles.

Transsexuelles non-op 

Et maintenant, nous arrivons à la troisième catégorie, les non-opérés. Ces dernières acceptent parfaitement le paradoxe entre leur corps et leur état d’esprit. Même si elles sont pour la plupart très féminines, elles n’ont aucune envie de se séparer de leur dernier attribut masculin.

Soit par peur de l’opération, soit car elle s’accepte telle quel. Inutile de vous dire que ça se ressent une fois sous la couette. La majorité d’entre elles sont généralement autant passive qu’active. Voici mon genre de péché mignon.

Voilà, vous en savez maintenant beaucoup plus sur ces 3 termes et vous voilà près à draguer toutes les trans qui croiserons votre chemin. Bon courage et surtout bonnes rencontres.